• POEMES - CITATIONS - MOTS

     

     

     

    MES POEMES et CITATIONS

     

    MES POEMES et CITATIONS

     

    Dans cette rubrique quelques réflexions, citations, poèmes de ma conception et d'autres qui ont ma préférence.

    Je ne prétend nullement être une artiste, je me suis simplement laissée guider par mon ressenti

    J'ai toujours aimé les mots, la lecture, la poésie et les belles citations

     

    MES POEMES et CITATIONS

    Merci de respecter mes écris et de ne pas vous les approprier, question de respect

    Enfin si certains savent encore donner un sens à ce mot

    MES POEMES et CITATIONS 

     

  • La syntonipathie.....suite

     

     

    Voici 2 mois que j'ai testé la syntonipathie avec 95% d'amélioration au niveau de la douleur à ce jour

     

    Au fil des jours et des RDV mon état s'est amélioré tout doucement ............normal, plus on laisse une douleur s'installer plus elle résiste, plus elle met du temps à partir.

     

    Bien sûr ce n'était point de ma volonté, puisque je cherchais depuis des années comment la soulager.

     

    Alors je ne vous dis pas mon état d'esprit lorsque il y a 1 mois j'ai pu à nouveau faire une petite balade avec ma cops Lilas, cela ma tellement manqué, comme une liberté retrouvée, comme un renouveau.

     

    Marcher sans souffrir (même si je ne peux encore le faire tous les jours), rester assise le soir et regarder la TV sans que la douleur vienne tout gâcher, chaque jour je m'émerveille de cette sorte de "miracle".

     

    Ma devise : ne pas oublier d'apprécier les simples choses de la vie, on ne sait pas de quoi demain sera fait

    La syntonipathie.....suite

    Je terminerai par ces 2 belles citations de William Blake

     

    Voir le monde dans un grain de sable
    Et le paradis dans une fleur sauvage
    Tenir l'infini dans le creux de sa main
    Et l'éternité dans une heure.

    *******

    Celui qui veut conquérir la joie,
    Malgré lui, la brisera ;
    Celui qui, quand elle passe, sait doucement l'embrasser
    Pourra toute sa vie en profiter.

     

    La syntonipathie.....suite

     


    10 commentaires
  • J'ai testé....la Syntonipathie

     

    Depuis quelques années je me dirige vers la médecine et les thérapies douces (naturopathie - ostéopathie)

     

    Attention sans délaisser la médecine allopathe je tiens à le préciser

     

    Je ne suis pas une fervente du Bio ou autres, loin de moi, mais disons que par instinct ou peut être par réflexion je tend à écouter ce que me dis mon corps, aux signaux qu'il m'envoie

     

    Alors depuis quelques temps je vis au ralenti, comme si je me repliais sur moi-même, histoire d'y puiser des ressources insoupçonnées ou ignorées jusqu'alors

     

    Tout a commencé il y a 30 ans, déjà à cette époque mon corps et mon esprit avaient lancé quelques petits signes de faiblesse, je les ai ignorés, enfin pas en totalité car je me suis lancée dans une thérapie

     

    Au fil des jours, mois, années, mon esprit et mon corps n'ont pas suivi le même rythme, si par certains aspects j'avais changé, j'ai continué d'ignorer mon corps.

     

    Il y a 5 ans il a commencé par me lancer des signaux plutôt violents, je me demandais ce qui m'arrivait, même des anti douleurs assez puissants ne sont pas arrivés à les soulager

     

    J'ai eu des moments d'accalmies mais tous les ans ces douleurs se rappelaient à mon bon souvenir et puis il y a peu, d'autres signaux sont venus s'ajouter dans diverses parties du corps.

     

    L'arthrose bien sûr je connaissais, je connais depuis l'âge de mes 30 ans, mais des douleurs si violentes jamais, bien sûr je me suis tournée vers mon médecin qui m'a conseillé des anti inflammatoires..............sans résultats flagrants

     

    Mon corps insistait et continuait à m'envoyer des signaux, jour et nuit, toujours aussi violents, tellement forts que je me suis retrouvée pour ainsi dire à "genou"

     

    Du jour au lendemain il m'a fallu vivre autrement, au ralenti, introspection sur moi-même, prendre encore plus le temps de faire les choses, mais aussi plus envie de certaines choses, comme si mon esprit était endormi, plus rien ne m'intéressait.............j'ai cru sur le moment que je sombrais dans la déprime

     

    Je me suis tournée vers la naturopathie pour tout d'abord essayer de soigner mon corps autrement et surtout sainement.

     

    Les effets furent certes bénéfiques, mais pas suffisants, des douleurs étaient là, constantes, impossible de faire mes balades journalières, faire le ménage devenait une épreuve, rester assise pour faire des créations ou regarder la télévision était un calvaire car d'autres douleurs se déclenchaient et s'ajoutaient aux premières.

    Je me suis encore interrogée, que voulait mon corps ? J'ai cédé à la colère, aux larmes, au désespoir parfois, mais toujours avec la farouche volonté de m'en "sortir" pas question de baisser les bras, lorsque j'avais des sursauts de révolte

     

    Et puis un jour j'ai rencontré la bonne personne, celle qui m'a parlé de la syntonipathie.

     

    C'était le moment, comme un signe, un appel qui me disait : c'est vers moi que tu dois aller et comprendre pourquoi ton corps réagi ainsi

     

    Je n'avais jamais entendu parler de cette thérapie manuelle énergétique douce, où sans manipulation aucune (comme l'ostéopathie) le thérapeute interroge ton corps et traduit le pourquoi et le comment de tes douleurs

    Par des massages particuliers, axés en partie  sur notre respiration, le thérapeute "lit" ton corps

    Un peu comme lorsque l'on pratique le QI GONG où l'on inspire en amorçant le geste et où on le termine sur l'expiration.

     

    Je suis restée 2h en séance, en me relevant force me fut de constater que cette douleur atroce qui me faisait boiter, et d'autres, avaient disparu à 80% pour le genou et 100% pour le reste, je suis repartie savourant cette belle matinée ensoleillée, pleine d'entrain.

    J'ai appris pourquoi mon corps avait réagi si violemment, comment mes muscles avaient "fabriqué" des sortes de "kystes" qui provoquaient ces douleurs atroces

     

    Des années que j'accumule certaines choses, et même si j'en étais consciente, elles ont fini par prendre le pas sur moi.

     

    Je croyais, je pensais avoir pris certain recul, il s'avère que non, du moins pas suffisamment

     

    Je dois refaire 2 séances pour parfaire le résultat, mais l'espoir est là, j'ai enfin trouvé une solution, une explication à ces douleurs et j'ai enfin été entendue

     

    La douleur doit être exprimée et surtout comprise, en la verbalisant on fait un grand pas, celui qui vous mène vers le soulagement, celui qui aide à vivre jour après jour.

    Je ne prétend pas que tout peut être soulagé ainsi, mais je me dis que j'ai bien fait d'écouter ma voix intérieure, mon instinct.

     

    J'ai testé....la Syntonipathie

     

    Merci à mon amie TINE pour les petits extras

     

     

     

     


    12 commentaires
  • Ailleurs.......

     

    Le tube du personnage est de NICOLE (Bambou)


    6 commentaires
  • Espérer......


    4 commentaires
  • Emotion mère

     

    Il y a quelques temps de cela je me suis arrêtée sur un article intitulé

     

    "Quelle est votre émotion mère "

     

    Interrogation, perplexité, je ne connaissais pas du tout cette définition de l'émotion

    Il paraît qu'elle sert de "matrice" à notre personnalité et ce depuis notre naissance

    Entre joie, peur, colère, tristesse, une seule sera dominante

     

    Je ne sais pas pour vous, mais perso dès que je découvre un test sur un magazine ( pas les test genre : allez vous découvrir le grand amour cet été) je m'empresse de le faire, suis trop curieuse de voir si je me reconnais dans le résultat

    Le seul souci ce sont, non pas les réponses, mais plutôt les questions.

     

    Parfois je me demande si je vis bien sur la même planète que les psychothérapeutes, mais bon celui-là j'ai eu de la chance, pas de choix bizarres à faire

     

    Donc je me suis lancée dans la lecture des 40 affirmations et j'ai coché celles qui me correspondaient le mieux.

     

    Franchement je n'ai pas de chance, pour une fois que j'étais à l'aise

    voilà que le résultat a oscillé entre 2 profils..............pfff

    La Joie 6 et la Colère 7, ben voui elles se talonnent chez moi

    c'est comme lorsque je me pèse, j'oscille aussi entre le youpi et le katastrof.

     

    Donc j'ai tendance à prendre le meilleur et à combattre, pas facile

     

    Mais le positif dans la colère, et c'est vrai pour moi, c'est qu'elle permet de rebondir après une épreuve ou un échec

    Et enfin ce qui a le plus attiré mon attention c'est l'origine de cette colère,

    ma vie intra-utérine et là en plein dans le mille.

     

    La joie et son côté positif c'est bien, mais en fait la colère ce n'est pas si mal que cela, cela donne une certaine "rage" d'arriver au bout des choses à condition de ne pas y mélanger l'agressivité.......... va falloir que je fasse encore des progrès

    Mais bon je ne tend pas vers la perfection et je n'en ai pas envie, cela m'ennuierai.

     

     

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique